L’haptonomie et nous…

Je me souviens encore de mon tout premier cours de psychologie… c’était il y a 10 ans déjà (punaise je suis vieille). J’en suis sortie en disant « c’est ça que je veux faire ! »

A l’époque je ne connaissais rien à la vie, l’idée de devenir maman était encore très loin dans ma petite tête (même si je savais que j’aurai des enfants un jour). Il s’agissait d’un TD de psychologie du développement.

Pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose un « TD » ça veut dire petit groupe (et non amphi de 500 comme j’ai pu connaître en première année) et la « psychologie du développement » concerne (comme son nom l’indique) le développement de l’individu et plus précisément le développement de l’enfant.

Ce premier cours était assuré par un enseignant chercheur en psychologie dont l’épouse était sage femme. Un prof simple, abordable, gentil, passionnant… mais complétement déjanté ! Il nous a parlé de la conception de l’enfant (des croyances, des peurs, du vécu de chacun…), de la grossesse (préparations à la naissance, vécu de parents…) et de la naissance.
C’est grâce à lui que j’ai découvert l’haptonomie.

Aujourd’hui je travaille auprès de personnes âgées mais j’ai fait de l’haptonomie pendant ma grossesse et je ne regrette absolument rien.

768-istock-000008757584xsmall-s-

L’haptonomie c’est « la science de l’affectivité » : il s’agit d’établir un contact affectif par un toucher qui se veut accompagnant et non directif. Pour faire simple, il s’agit d’une technique de relaxation permettant la communication par le toucher.
Cette approche a été développée par Franz Veldman après la seconde guerre mondiale et se développe peu à peu.
Je ne vais pas en faire une tartine et je vous invite à cliquer ici pour plus de renseignements.

Par la suite, j’ai rencontré une amie de mes parents qui est sage-femme en maison de naissance en Belgique. La magie qui se dégageait de ses récits de grossesse et de naissance a fini par me convaincre du bien fondé de l’haptonomie.
Monsieur Pixels a tout de suite été convaincu car l’haptonomie se vit à deux (à trois avec bébé)…

Ce qui nous a tout de suite plu dans cet accompagnement c’est la place du papa ! enfin une préparation à la naissance qui laisse vraiment la place au père !
Nous avons commencé tôt l’haptonomie (10SA) et nous avons eu de la chance de trouver une sage-femme spécialisée en haptonomie car il y en a peu dans la région (3 il me semble).
Dès notre premier cours nous avons appris des techniques de relaxation, de toucher et même si nous n’étions qu’à 10SA nous avons tout de suite senti que nous étions 3 ! Monsieur Pixels a su rapidement trouver sa place et H. lui montrait comment placer ses mains sur mon ventre pour appeler bébé.
Dès le 4e mois de grossesse nous sentions Junior se déplacer pour se blottir au creux de la main de son papa… instant magique,  émouvant et qui aide vraiment à communiquer. Dès le début, nous étions 3 !
Au fur et à mesure des mois nous avons découvert un bébé parfois câlin et parfois joueur.
Nous avons appris différents mouvements : des bercements, du toucher, des « massages », des positions permettant à Monsieur Pixels de me détendre.
Du bonheur en barre ! nous ressortions à chaque séances plus forts que jamais et le cœur rempli d’amour pour notre Loustique.
Le jour de l’accouchement ces techniques m’ont vraiment aidé à me détendre, à mes recentrer sur les essentiels : mes hommes, à accompagner bébé et à appréhender la douleur.

haptonomie-1192

Ce qui a été encore plus magique c’est la relation tout de suite complice entre Loustique et son papa, comme s’ils se connaissaient depuis toujours… parfois seules les mains de papa et les bercements pouvaient calmer le Loustique !

Nous avons continué l’haptonomie après la naissance à travers de petits jeux psychomoteurs que bébé reproduisait quand il était prêt.
Au début, H. nous a montré des façons de porter bébé afin de le rendre acteur, de lui permettre de découvrir le monde et de développer son schéma corporel.
Ensuite, il s’agissait plutôt de petits jeux
Je me souviens notamment d’une séance sur le retournement ! à la fin de la semaine Loustique faisait des cabrioles sur notre lit !!!

Il parait que l’haptonomie rend les bébés zens, confiants en eux et en leurs entourage…
Loustique est tout ça à la fois…
Et les enfants des amis qui ont également fait de l’haptonomie le sont également…
Coïncidence ?
Moi, je veux y croire !

Pour aller plus loin :
Centre Internationale de Recherche et de Développement de l’Haptonomie
Allo Docteur : accueillir bébé par le toucher : parce que c’est plus parlant en image… avec l’haptothérapeute Catherine Dolto

Crédit photo : Daniel Dunca
Publicités

2 réflexions sur “L’haptonomie et nous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s