Bouc émissaire

Une petite fille assise au fond de la classe, jamais au premier rang, toujours dans le fond… passer inaperçu, être invisible, transparente…

Une coupe au carré, de grosses lunettes, une grosse frange. On ne peut pas dire qu’elle soit jolie, on ne peut pas dire qu’elle soit à la mode, on ne peut pas dire non plus qu’elle soit bonne élève. Dans la moyenne, ni trop bon, ni trop mauvais. Juste ce qu’il faut pour qu’on ne la voit pas…

Une petite fille timide qui passe totalement inaperçu. Toujours la première à être choisie lors des exposés en groupe car on savait qu’elle était sérieuse et ferait tout pour ne pas déplaire à ses « amis ». Toujours la dernière à être choisie pour les cours de sport car bizarrement à ce moment là elle n’existait plus.

Je suis certaine que vous l’avez déjà croisé cette petite fille timide ! et peut-être même vous êtes vous moqué d’elle : trop grande, trop maigre, trop moche, trop mal habillée…
Peut-être lui avez-vous fait des croches-pieds dans la cours, peut-être l’avez-vous abandonné en sortie scolaire, peut-être même l’avez vous fait pleurer devant toute la classe car c’était tellement drôle et si facile quand on est populaire.
Peut-être avez vous profité de sa gentillesse pour recopier ses leçons, pour lui piquer son argent de poche, sa trousse ou son goûter.
Peut-être la poussiez-vous à passer la récréation enfermé dans les toilettes…

Les idées noires, l’incompréhension des proches, la solitude, les bêtises, les insomnies, la peur, les maux de ventre, l’envie de s’enfuir

20 ans plus tard qu’est-ce qu’il reste de cette période ?

De la rancœur et un pincement au cœur quand j’entends des histoires similaires.
Une jeune femme de 32 ans, épanouie certe mais d’une timidité maladive, manquant de confiance en elle, doutant de tout…
Un nombre d’amis se comptant sur les doigts de la main.
Une jolie revanche avec une réussite professionnelle face à beaucoup qui doutaient.
Une jolie revanche personnelle avec les deux hommes de ma vie.

Et surtout…

Une maman qui doute et espère que son Loustique ne connaîtra JAMAIS ça : fils unique, pas de cousin ou enfants de son âge dans la famille. Vous me direz que la socialisation ne fait pas tout, que c’est aussi une question de caractère.

Loustique va en crèche et ça me plaît de voir qu’il a plein de copains qu’il est heureux de retrouver chaque matin.

Parfois j’ai tout de même un petit pincement quand je vois que ses petits camarades sont invités à un anniversaire et que lui non… quand je le cherche sur les photos de la crèche et que je ne le trouve pas…. quand on me dit que mon Loustique ne parle pas alors que chez nous c’est un véritable moulin à parole…

image

Publicités

30 réflexions sur “Bouc émissaire

  1. ❤ c'est un peu moi aussi, grande à lunette, j'ai connu toute sorte de surnom pas très sympatiques. Depuis que les filles sont nées je fais tout pour qu'elles ne deviennent pas pareil mais plus Méline grandit et plus elle me ressemble beaucoup trop et ça me fait peur. J'essaye de lui donner les armes pour qu'elle est confiance en elle (car je pense que c'est ce qui m'a manqué) mais ce n'est pas toujours facile.
    En tout cas ce que je vois maintenant de toi c'est une super maman qui déchire et très jolie (pour le peu de photo que j'ai vu de toi) et moi je suis fière de te connaître et j'espère vraiment pouvoir te rencontrer un jour.

  2. ♥ ton billet est touchant et prenant, je ne sais que répondre, nous avons tous les mêmes craintes concernant nos enfants. Tu as fait ce qu’il faut, il est en crèche, il est avec d’autres enfants et va apprendre à trouver ses marques

  3. oh que ça me rappelle des choses aussi, mais vois tu moi aussi je suis satisfaite meme si de cette periode difficile je n’ai toujours pas confiance en moi car j’ai réussi egalement dans ma vie avant tout cette bande de naze qui m’ont fait souffrir!!!
    nous sommes des warrior miss’!!!!!!!!! plein de gros bisous ma wonder maman et wonder woman

  4. ❤ merci pour ce partage.
    Cela me rappelle des souvenirs, en plus d'une envie de ne pas s'incruster, ne pas déranger…

    Mais maintenant t'es une maman qui déchirreeeeeeeeeeee ! Et c'est bien le principal !

  5. Très émouvant. Je la vois tout à fait, cette petite fille, brune aux cheveux courts. Sauf que dans mon cas, elle etait une très bonne élève. Ta force, c’est ton amour et ce que tu veux transmettre à ton fils. Ta force, c’est de le savoir et de lui faire confiance. La crèche n’est qu’une étape. Et le principal, c’est qu’il s’y épanouisse. Les invitations pour les anniversaires viendront plus tard. Ne t’inquiète pas, tu assures ! 💜

  6. Un très belle article, qui me renvoi à des souvenirs que je préfére oublier aujourd’hui…. Mais qui marque à jamais. Continue de faire tout ce que tu fais pour ton loustic…. ❤

  7. Perso je me rappelle d’une fillette avec un grand sourire, des rires et des câlins, de ma 1ère nièce dont j’étais si fière (et encore maintenant) lorsque je poussais la poussette pendant les vacances en Normandie. De mes vacances en Belgique pour voir ma sœur, mon beau-frère mais surtout « mon bébé ». Je n’ai rien vu, rien senti… Ton billet m’a beaucoup touché et j’enrage de n’avoir rien compris. Tu as une jolie plume ma douce. Continue !!!
    Concernant nos petits poulets, j’ai l’impression que le syndrome est familial…

    • Merci, que dire, je pense que personne ne l’a vu et heureusement en fait !
      Et j’aime bien écrire alors je vais continuer 🙂
      C’est fou mais je ne me posais pas toutes ces questions avant… c’était loin, enfoui et puis ça resurgit comme ça !

  8. Pingback: La semaine de la BBB’s family (semaine 03- 2015) | BBB's mum

  9. J’ai malheureusement vécue ça…. et je me retrouve beaucoup dans ce que tu as écris, Stitch est rentrée à l’école cette année et cela me fait peur… peur qu’il ne s’intègre pas bien ou alors que les enfants se moquent de lui et ce n’est que le début j’essaye de ne pas faire de transfert avec mon passé à moi… mais ce n’est pas facile !!! ❤

  10. Il est très touchant ton article et encore une fois je me reconnais dans tes écrits ….
    Moi aussi j’aimerai que mes loulous puissent éviter tout ce que j’ai mal vécu moi-même étant petite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s