Un petit peu plus de green dans notre salle de bain

Depuis quelques mois maintenant, nous essayons de changer notre routine quotidienne en remplaçant peu à peu nos produits d’hygiène par leur équivalent bio…

Pour Loustique, pas de soucis : déjà avant sa naissance je me badigeonnais le ventre d’huile de noix de macadamia pour éviter les vergetures…

Pour nous, ce fut un peu plus compliqué… pas évident de changer des habitudes encrées depuis des années. Surtout si, comme moi, vous avez une peau sensible (qui a l’eczéma facile) et mixte sur le visage.

Je profite du défi Green Blog lancé par Marie Youpie pour faire le point sur nos nouvelles habitudes : les tops et les flops de notre salle de bain !

Les lingettes lavables : sans doute le premier incontournable de notre salle de bain ! Introduites dès la naissance de Loustique, elles ont su évoluer en fonction de nos besoin. Petites et rondes au départ, elles sont maintenant un peu plus grandes pour servir de débarbouillette à Loustique.
Les nôtres sont faites maison en micro-éponge de bambou pour plus de douceur.
Elles complètent parfaitement mes petites lingettes démaquillantes Lamazuna. J’étais un peu sceptique quand je les ai reçues, celles-ci promettent en effet un démaquillage implacable juste avec de l’eau. Le résultat est bluffant : nickel !

Des savons pour toute la famille : ici aussi un gros chantier pour les adeptes du gel douche que nous étions.
C’est finalement Mr qui a été le plus difficile à convaincre. Il faut en effet que la peau s’habitue à ce changement d’habitude. En plus de les avoir choisi bio, nous les avons choisi locaux. Nous nous fournissons auprès de deux savonneries artisanales Normandes : Les savons d’Orely et Zela’Bulles. Pour les Normandes, ces savons sont disponibles dans différents points de vente de la région caennaise, vous pouvez également les acheter en ligne et nous avons la chance de retrouver les petits savons ronds de Zela’Bulles dans notre panier bio.
Généralement nous alternons entre ces deux marques, un petit point fort aux savons d’Orely que nous pouvons acheter au kilo et donc limiter les emballages (compostables des deux côtés). De mon côté, je suis complétement fan du savons « c’est si doux » de Zela’Bulles pour nettoyer la peau mixte de mon visage.

L’huile de coco comme démaquillant : depuis la naissance de Loustique, j’utilisais son liniment comme démaquillant. J’étais donc déjà habituée à utiliser un corps gras pour démaquiller mon visage. Attention tout de même à bien nettoyer la peau après utilisation car l’huile de coco est comédogène.
Généralement, je masse mon visage avec une noisette d’huile de coco en terminant par les yeux. Je nettoie ensuite avec mon savons « c’est si doux » et une lingette lavables. Et je termine par un pschitt d’eau florale de bleuet.
J’utilise cette routine depuis quelques mois maintenant et je la trouve plus saine, moins sèche et plus douce (même l’homme l’a remarqué c’est pour dire…).

Mon fond de teint : des années que j’utilisais le même fond de teint que j’appliquais chaque matin au pinceau… pas évident de trouver un équivalent au rayon bio. Et pourtant j’ai complétement craqué pour le fond de teint Soie de teint de chez Zao. Je dois avouer que la texture est un peu « bizarre » mais après avoir dompté la bête je ne pourrai plus m’en passer. Le rendu est plus léger que mon précédent fond de teint, il est moins couvrant mais comme ma peau est plus jolie je n’ai pas besoin de plus…
Le petit plus : les contenant sont rechargeables !

Des déodorants bio efficaces : ma hantise ! et certainement le changement le plus compliqué de mon côté… Des mois et des dizaines de tests avant de trouver les produits qui me conviennent. Ici aussi, il a fallu changer les habitudes, se débarrasser de mon anti-transpirant et accepter de transpirer à nouveau…
Deux coups de cœur, l’un pour le déodorant solide de Lamazuna et l’autre pour le déodorant crème Herbacé Clémence et Vivien. Le premier est peut-être un tout petit peu plus efficace (et encore), son emballage est compostable et il peut être utilisé par les femmes enceintes car il ne contient pas d’huiles essentielles. Et je suis complétement fan de la texture, la douceur et l’odeur de menthe poivrée et sauge du second.

Une nouvelle crème de jour : ici aussi pas évident… et hors de question de mettre n’importe quoi sur ma peau mixte.
Au quotidien j’utilise la crème purifiante matifiante de chez Jonzac qui me convient parfaitement.
Et parce-que parfois j’ai besoin d’une crème « cocon » j’utilise la crème Basis Sensitiv de chez Lavera. Trop riche au quotidien pour moi, elle rempli parfaitement son rôle en crème « cocon » l’hiver ou après un masque à l’argile par exemple. Dans la même gamme, j’utilise également la crème pour le corps. Elle est parfaite pour ma peau de crocodile !

Dans ma culotte : depuis quelques mois il y a aussi eu du changement de ce côté de mon intimité. Exit les tampons utilisés tous les mois depuis des années et bonjour la cup menstruelle. Différentes marques proposent maintenant des cups et il m semble également en avoir croisé dans mon supermarché… J’ai choisi la marque Dans ma culotte avant tout car il s’agit d’une entreprise caennaise. Je pensais son utilisation compliquée mais finalement l’essayer c’est l’adopter et je regrette de ne pas m’être lancée avant.
Prochaine étape : l’achat (voire la couture) de protèges-slips lavables en complément de la cup et pour la nuit.

Le flop du moment : j’avais acheté plusieurs shampoings solides de la marque Secret de Provence chez mon Biocoop mais ni Mr ni moi n’avons accroché. J’apprécie beaucoup l’idée du shampoing solide, j’aime sa forme et son odeur. Mais force est de constater qu’il est certainement un peu trop « décapant » pour nous (et portant nous avons essayé différents produits de la marque)…

Voilà un résumé des changements dans notre salle de bain. Il y a encore d’autres changements à venir, je pense notamment au dentifrices, brosses à dent familiales et surtout crème solaire et maquillage !

Une dernière petite chose : ça ne coute pas plus cher d’acheter des produits de beauté bio.
Premièrement, j’ai fait un grand tris dans ma salle de bain, fini les achats « impulsifs » en grande surface ou en parfumerie, je ne conserve que les essentiels.
Deuxièmement, certes certains produits sont un peu plus chers, je pense notamment au déodorant Lamazuna mais je l’ai entamé en novembre dernier et je pense qu’il me fera encore quelques mois.
Enfin, vous pouvez faire des économies en utilisant des lingettes lavables et l’huile de coco.

Et chez vous ça se passe comment ? Des astuces ? Des produits chouchous ?

 

Publicités