Une nouvelle table basse

Cela fait déjà quelques années que j’ai envie d’une nouvelle table basse… nous en avions une classique, un peu massive, en pin d’un grand distributeur mais celle-ci ne me convenait plus. Trop classique, trop mastoque, trop passe partout. Surtout le pin était vraiment de piètre qualité et il n’a pas fait bon ménage avec notre Loustique et ses petites voitures…

Mais voilà, impossible de trouver un modèle qui nous plaise à des prix corrects…

Je me suis donc mise en tête d’en chiner une. Je me suis inspirée de deux jolies réalisations dénichées sur Pinterest. Poligom et Bonjour Tangerine ont simplement réduit la hauteur de pieds de bureaux d’écolier pour les transformer en tables basses uniques et originales.

Après des mois de recherche sur Le Bon Coin et en vides greniers je me suis rendu compte que les bureaux doubles sans chaises intégrées n’étaient pas monnaie courante dans notre région.
Et puis j’ai fini par dénicher un petit bureau simple tout en bois pour 20€. Je savais déjà ce que j’allais en faire.
Après un léger décapage pour enlever le vernis d’origine mais tout en conservant les marques du temps. Mr Pixels a râlé quand il a du s’atteler à enlever les pieds d’origine…
Une fois le plateau désolidarisé je l’ai vernis avec un vernis naturel et j’y ai vissé les magnifiques pieds en métal de chez Ripaton. J’ai choisi les Hairpin legs Original en version 40cm, droits et en coloris « acier brut ». J’aime ce modèle à la fois sobre et brut qui s’intègre parfaitement dans notre intérieur. J’aime également l’origine française de ces pieds qui sont fabriqués dans un atelier de ferronnerie situé à Montpellier.
Mr Pixels était sceptique au départ, mais finalement lui aussi est conquis.
Pour achever le tout, j’ai également chiné un petit encrier en porcelaine.

Et voilà, pour moins de 100€ je suis l’heureuse propriétaire d’une table basse originale, unique et qui répond parfaitement à nos attentes. Elle me semblait un peu petite par rapport à notre précédente mais finalement c’est la taille qui nous fallait (validée lors des apéros entre amis). Sa hauteur est tout à fait adapter au reste de notre mobilier et permet à Loustique de s’y asseoir pour dessiner.

20170420_153501

Alors vous en pensez quoi ?

Posté dans DIY

Mado et nous

Il était grand temps que je vous présente Mado… Mado ? Notre buffet années 50. Bien avant l’achat de notre maison j’avais en tête de dénicher un buffet de ce style. Bien avant même de savoir si celui-ci s’intégrerait ou non dans notre intérieur.
Je suis tombé nez à nez avec lui au détours d’une balade chez Emmaüs et je suis repartie avec… Depuis il attend sagement que je m’en occupe dans la garage de mes parents.

J’ai commencé à m’atteler à sa restauration en décembre dernier. Et on peut dire qu’il y avait du travail à commencer par un bon nettoyage à grande eau additionnée de lessive St Marc et léger ponçage.

Pour la rénovation de ce meuble, j’ai eu la chance de tester des produits Liberon. Je connaissais déjà la qualité de leurs produits pour en avoir utilisé certains lors de précédentes rénovations. Je suis une inconditionnelle de leur Cire à Ferronnerie que j’utilise pour rénover mon mobilier d’écolier (j’ai d’ailleurs une chaise de maître d’école à vous montrer prochainement).

J’ai donc utilisé l’enduit de préparation Bois qui fut une véritable surprise pour moi. L’étape de la sous-couche est toujours une étape difficile, l’application est souvent difficile et le résultat peu joyeux. Au contraire, l’application a été plutôt simple, la couvrance était parfaite et n’a pas nécessité de retouches. Mais surtout elle bloque la remontée des tanins à la surface, vous savez ceux qui sont à l’origine de trainées disgracieuses sur les meubles en bois.
Bref, vous l’aurez compris, pour moi ce fut une révélation. Fini les sous-couches premier prix. Finalement je me rend compte que je n’étais pas gagnante puisque j’en utilisais plus pour une résultat décevant.

img_20170122_185847_637

Après avoir légèrement poncé ma sous-couche, j’ai appliqué 3 couches de peinture à base de caséine. La peinture s’applique au pinceau plat, sa couvrance est là aussi parfaite et elle dégage une légère odeur de noix de coco qui change par rapport aux peinture classiques.
Côté couleur nous voulions un bleu-gris. Nous avons opté pour le « bleu délavé » après avoir longtemps hésité avec le « bleu sarcelle ». Le résultat nous plaît beaucoup, nous l’imaginions plus grisé mais nous ne regrettons vraiment pas. Ce bleu est lumineux et apporte vraiment l’originalité et la fraicheur à notre buffet.

L’aspect de la peinture étant mat, j’ai fait le choix d’y appliquer une cire effet patiné incolore toujours chez Liberon. Elle s’applique au pinceau et se lustre deux heures plus tard avec un chiffon doux. Je trouve que la patine renforce le contraste de la couleur et donne un aspect plus « fini » au meuble.

J’ai conservé les poignées d’origine que j’ai frotté avec un chiffon spécial argenterie.
J’ai galéré pour tout remonter mais je suis ravie du résultat. Il s’intègre parfaitement dans notre salle à manger et donne un coup de peps à notre intérieur un peu trop blanc.

Alors vous en pensez quoi de notre Mado ?

Produit offert merci

Notre cadeau de maîtresse pour maman pressée…

Tout est dans le titre…

Il y a quelques jours encore je ne pensais pas vraiment faire un cadeau de fin d’année pour la maîtresse de Loustique, pas vraiment d’atomes crochus, une année avec des hauts et des bas pour loulou.
Et puis c’est lui qui a décrété vouloir en faire un !
Nous avons donc été choisir des petites plantes chez le suédois, il m’a aidé à décorer les sacs en papiers puis à coller les lettres et enfin à installer les plantes dedans.
Le résultat est simple mais plutôt sympa et vachement rapide à réaliser quand on est un peu débordé (comme nous en ce moment).

Loustique n’a qu’une hâte : les apporter à l’école mardi !

Et chez vous ? il ressemble à quoi le cadeau des maîtresses ?

Ma petite couverture de naissance laine et liberty

Aujourd’hui je vous présente une petite collaboration avec Nicole, la créatrice d’Octave et Compagnie : moi pour la laine et elle pour le liberty, moi pour le tricot et elle pour la couture !

image

J’adore les cadeaux de naissance fait maisons. A la naissance de Loustique j’avais envie de lui offrir un petit cadeau tout doux qu’il pourra garder, conserver et pourquoi pas ressortir plus tard. J’ai craqué pour un modèle de couverture de naissance de chez Phildar que j’ai retravaillé.
Une petite couverture simplissime à réaliser qui alterne jersey endroit et envers, une touche de liberty pour un résultat original et unique ! Sur le modèle d’origine il s’agissait d’une alternance jersey endroit et point mousse, j’ai essayé mais j’ai préféré l’alternance endroit/envers.

Maintenant que Bernie a reçu la sienne, je peux enfin vous la dévoiler !

image

Lire la suite

L’Imaginarium – Caen

En me promenant dans mon quartier, une boutique a retenu mon attention : colorée, pleine de peps et d’objets en tout genre.
Il y a une quinzaine de jour j’ai enfin pris le temps de pousser la porte de cette boutique-atelier et j’ai adoré !

image

L’Imaginarium c’est qui ?

L’Imaginarium c’est avant tout Raphaëlle, passionnée de création, d’art, de bricolage et de cuisine. Cette touche-à-tout de la création a embarqué Delphine, sa maman, dans l’aventure.

L’Imaginarium c’est quoi ?

L’Imaginarium c’est un lieu hors du commun alliant boutique et atelier.
image
La boutique fonctionne en dépôt-vente permettant à des créateurs d’objets uniques de vendre leurs créations : petits meubles, bijoux, objets restaurés, relookés… Il y en a pour tous les goûts ! Et c’est ce qui fait la richesse et l’originalité de ce lieu. Il donne la possibilité à des créateurs en tout genre d’exposer et vendre leurs créations. En y entrant, vous ne savez pas si vous craquerez pour un bijou, un objet déco ou un petit fauteuil restauré.

image

L’Imaginarium c’est aussi un atelier ouvert au public. Un projet restauration ? Une création en tête ? L’Imaginarium vous donne la possibilité de le réaliser. Vous réservez un créneau et venez avec votre projet sous le bras. A l’atelier, vous pourrez profiter des outils mis à disposition et bénéficier des conseils et accompagnement des personnes présentes.
J’adore encore plus l’idée… Vous commencez à connaître ma passion de la récup et de la restauration. Pas toujours simple quand on habite en appartement de restaurer ces petites merveilles chinées : manque d’espace, on n’a pas toujours le matériel adéquat sous la main et pas toujours l’envie (ni les moyens) d’investir. Et puis, recevoir les conseils de personnes compétentes c’est un vrai plus quand on se lance dans la restauration.

Mais ça ne s’arrête pas là ! L’Imaginarium propose également des ateliers ouverts aux enfants à partir de 6 ans. Lors de ces ateliers, les enfants apprendront à recycler, réinterpréter, réinventer un objet existant (boîte de conserve, bouteille en plastique, branche, carton…).

Enfin, l’Imaginarium c’est aussi un lieu d’exposition et propose de prêter ses murs à des étudiants en beaux-arts ou artistes de la région.

Une boutique pour partager de vraies valeurs : celles du recyclage et du partage d’expérience !

Je pense que je vous en reparlerai prochainement car j’ai un projet restauration en attente et j’ai bien l’intention de profiter de leur atelier !

L'Imaginarium - 2bis rue Constant Forget - CAEN
Pour plus d'informations : le site internet et la page FB

Les petits vétements de Marcel

« Maman Marcel il est tout nu« … c’est grâce à ce constat que je me suis décidée à tricoter pour Marcel !

Pas simple de trouver des modèles sympa pour un poupon de 30cm mais j’ai fini par trouver mon bonheur dans les pages d’un vieux magazine Avantage de 1995.

image

image

Fournitures : l’ensemble est réalisé pour un poupon Mon Premier Bébé Câlin 30cm de Corolle.
– Fil à tricoter Monaco Baby de Katia en coloris blanc et vert-blanc
– Aiguilles à tricoter n°2 et 3
– 2 petits boutons

Points utilisés : jersey endroit, point mousse et jersey endroit plumetis.

Je me suis régalé avec cette petits salopette. Les explications sont simples et le résultat est vraiment sympa. Je suis un peu moins satisfaite de l’encolure du gilet et je pense la reprendre d’ici peu. Mais Loustique est ravi et c’est le principal !

image

Pour celles que ça intéresse j'ai retrouvé les explications ici

La table de chevet de Loustique – Les vielleries de Zoup #4

Ça fait un moment que je n’avais pas partagé avec vous mes trouvailles et restaurations de vide grenier. Un article un peu spécial aujourd’hui puisque je vais vous partager mes réussites mais également mes flops.

Depuis que Loustique a donné sa petite commode de bébé à sa future petite cousine je me suis mis en quette d’une petite table de chevet qui nous convienne. Pas toujours simple de trouver LE petit meuble rêvé quand on a des idées bien arrêtées en tête. Il faut aussi avouer que Loustique commence à avoir son mot à dire…

image

Et puis en fouinant sur le bon coin j’ai déniché THE table de chevet parfaite : un style que j’adore, un petit tiroir pour cacher des trésors et une petite étagère pour y déposer des livres.
Loustique m’a aidé à choisir la peinture… et là aussi le choix n’a pas été simple. J’avais envie d’un joli gris anthracite rappelant son lit de bébé mais Loustique avait envie de bleu forcément ! Nous sommes arrivés à un compromis avec un joli bleu ardoise (qui finalement s’avère être plus bleu que ardoise).

image

image
p style= »text-align:justify; »>Loustique est ravi et moi aussi ! Je vous la remontre très vite dans sa chambre rangée et réaménagée pour l’occasion (avec également une petite astuce de rangement pour ses montagnes de livres).

Pour mon tout premier flop de la rénovation je voulais vous parler de ce petit berceau de poupée chiné sur le bon coin pour une petite puce à venir (chuuut !). Par un joli samedi matin, Loustique et moi nous avons pris la voiture pour aller le récupérer chez sa propriétaire. L’un comme l’autre avons flashé dessus. Certes il était un peu bringuebalant, certes il avait besoin d’une bonne rénovation mais il avait du potentiel et j’imaginais déjà une petit chipie jouant avec.
Après des heures de décapage, nettoyage, ponçage et un début de peinture j’ai jeté l’éponge ! Je n’avais pas vu qu’il était rongé par les vers et que les pièces maitresses (les chevilles – impossibles à changer) ne tenaient plus…
image

Mon premier plantage ! et pas des moindre…

***

Je profite de cet article pour vous présenter un nouveau livre que j’ai eu la chance de recevoir il y a quelques semaines : La Brocante d’Églantine.
image
Chaque dimanche, dans son émission Jour de Brocante, Églantine Eméyé nous donne 1001 conseils pour bien chiner. Elle sillonne la France à la découverte des objets et du patrimoine de nos régions.
Dans ce livre, vous retrouverez tous ses conseils pour bien chiner. Un véritable carnet de bord sous forme de fiches-techniques explicatives sur différents objets phares des vides-greniers. Ce livre regorge de conseils pro, d’astuces, d’anecdotes, d’indications de prix et de coups de cœur. J’ai adoré y retrouver l’histoire de certains objets que j’ai pu chiner en parcourant moi aussi les vides-greniers.
Églantine nous fournit également plein de conseils pour restaurer et entretenir nos trouvailles vintage.

La brocante d’Églantine - Églantine EMEYE
Flammarion

* livre offert