Notre semaine en images et petits bonheurs #158

Une semaine sous la grisaille, le soleil tarde à venir et le dicton « en mai fait ce qu’il te plaît » ne semble pas d’actualité cette année…
Une semaine qui a commencé avec un lundimanche tout calme, cocooning, couture et chocolat.
Une toute petite semaine au travail et même s’il faut tout boucler en trois jour c’est plutôt chouette de se dire qu’un nouveau weekend de trois jours nous attend.
Une semaine marquée par deux petits bonheurs : des canalisations enfin fonctionnelles (c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup) et de bonnes nouvelles chez l’ophtalmo.

Quelques images pour illustrer cette semaine :

Profiter d’un dimanche matin en famille ;

Coudre et être fière de mes nouvelles petites « débarbouillettes » (le mot « lingette » étant proscrit chez nous – « je ne suis pas un bébé maman ! ») ;

Observer les allées et venues de nos colocataires ;

Profiter d’un lundi cocooning en face du feu à la maison ;

Essayer de coudre pour moi et se dire qu’il y a encore du boulot !

Prendre le temps un mardi matin…

Découvrir l’Amap du village avec notre premier panier bio !

Se dire qu’il est grand temps que la semaine se termine ;

Avoir un nouveau sweat préféré !

Commencer le weekend par un petit apéro en famille ;

Prendre le temps un samedi matin sous la pluie et plier des avions pour le plus grand bonheur de Loustique ;

Je pense que cette fin de weekend va continuer sur le même rythme entre repos, cousette et moments en famille.
Et vous quoi de prévu de votre côté ?

Je me pose également la question quant à la teneur de ses petits bonheurs la semaine prochaine. Je dois avouer que le résultat des élections les influenceront largement.

Sur ce, je vous souhaite une bonne fin de weekend et une jolie nouvelle semaine. Je vous embrasse !

***

Quelques petits bonheurs en mots et en images pour ma copine Coralie

***

Cette semaine sur le blog vous avez pu découvrir ma chaise de maître d’école, je vous ai présenté un livre sur… le caca et j’ai partagé ma wishlist de fête des mères et d’anniversaire en croisant les doigts pour que Mr Pixels tombes dessus…

Ma wishlist de fête des mères et d’anniversaire

En découvrant celle de Madame en début de semaine, je me suis dit qu’il serait peut-être temps que je glisse quelques mots à Mr Pixels… d’autant plus qu’en mai c’est la fête des mères et qu’en juin c’est mon anniversaire…
Et puis, on ne sait jamais, si je laisse mon ordinateur ouvert… par inadvertance… sur cette page…

wishlist

  • Quelques bandes dessinées : les tomes 2 et 3 de Quatre sœurs de Malika Ferdjoukh, Les jours sucrés de Loïc Clément et Anne Montel, le tome 2 de L’adoption de Monin et Zidrou (à paraître le 31 mai) ;
  • Une nouvelle broche Macon & Lescoy ;
  • Un sac à main Paul Marius ;
  • Une paire de converse noires car ça va avec tout – et notamment mon ciré jaune 🙂

Et puis il peut aussi y avoir une petite cagnotte… le fauteuil que j’ai reçu l’an dernier pour mon anniversaire mériterait une bonne restauration. Mais comme j’aime apprendre et découvrir j’ai déniché des cours de tapisserie pour le rénover moi-même.

Et surtout, surtout : un collier de nouille et un gros bisou de mon Loustique !

Voilà, des idées, des envies… et toi elle ressemble à quoi ta wishlist de fête des mères ?

C’est quoi… le caca ?

Certainement LE livre préféré du moment pour Loustique…
Avoir un petit garçon qui pose 1001 questions c’est avoir une bibliothèque aux thèmes variés pour pouvoir y répondre. Et une fois de plus Usborne me sauve la mise…

C’est quoi le caca ?

C’est ce qui fait plouf dans les toilettes, ce qui tombe dans le pot et dans la couche de bébé.

Est-ce que tout le monde fait caca ? A quoi ressemble un caca d’éléphant ? Est-ce que les oiseaux font caca en volant ? et les poisson dans l’eau ? Où va le caca quand on tire la chasse ? A quoi sert le caca ? Qui fait caca carré ?

Ce livre à rabats répond sans détour à toutes les questions, même les plus étranges… que les enfants peuvent se poser à ce sujet.

Mon avis

Un livre parfait pour un petit bonhomme de 4 ans si vous voyez ce que je veux dire.

Les rabats rendent le questionnement ludique (en même temps avec un sujet pareil…). C’est donc un livre qui fait rire mais également et surtout un livre pour apprendre en éveillant la curiosité du petit lecteur. L’un comme l’autre avons appris plein de choses en tournant les pages.  Vous saviez vous que les baleines bleues font des cacas tout roses ?

Un livre entièrement cartonné qui permet une manipulation aisée pour les plus petits. Et je dois avouer qu’il fallait bien ça vu le nombre de fois que Loustique a tourné ses pages…

C'est quoi... le caca ? Katie Daynes et Marta Alvrez Miguens
Editions usborne
Livre Offert, merci

***

C’était ma 72e participation aux rendez-vous lecture du mercredi de Yolina du blog Devine qui vient bloguer

Ma chaise de maître d’école

Après le déménagement j’avais envie de nouveauté dans mon mobilier… enfin plutôt de changement car les nouveautés chez moi elles se chinent…
L’un de nos premiers achat fut une nouvelle table. Il faut dire que notre précédente était constituée d’une structure d’une ancienne table en rotin (dont le plateau en verre n’avait pas survécu) et d’un plateau en parquet de terrain de sport… tout va bien !

Difficile là aussi de trouver un terrain d’entente entre les souhaits de Mr Pixels et mes envies déco. Nous avons fini par opter pour la table Métropolis de chez Maison du Monde.
Maintenant que nous avions la table… c’est au tour des chaises ! pour le coup je me suis tourné du côté des vides grenier et de mon ami le Bon Coin. Il va falloir un peu de temps pour dénicher mes trouvailles car j’ai des idées bien arrêtées.
Vous commencez à me connaître, j’aime les objets qui ont une histoire, les chaises dépareillées et le côté un peu bistrot.

Début novembre j’ai déniché sur le Bon Coin une chaise de maître d’école dans un petit village du côté de Granville. Le prix et l’état de cette fameuse chaise ne m’ont pas fait hésité une seconde.
Pour 10€ me voilà l’heureuse propriétaire d’une jolie chaise de maître d’école.

Pour sa restauration j’ai opté pour un simple décapage et un léger ponçage (notamment au niveau des tubulures histoire d’enlever les traces de rouille et les couches de peinture accumulées).
J’ai ensuite appliqué un vernis bistrot incolore de chez Liberon et ma cire de ferronnerie de chez Liberon également sur les tubulures métalliques. Je suis une inconditionnelle de ce produit que j’ai déjà utilisé à plusieurs reprises pour la rénovation de mes meubles. A l’application le produit parais épais et laisse des traces, c’est assez surprenant. Il faut laisser sécher au minimum 2 heures avant de lustrer et de découvrir le résultat final. Elle protège le métal de l’humidité tout en lui donnant un aspect vieilli et patiné que j’aime beaucoup.

Attention tout de même, il s’agit d’une cire et celle-ci reste en surface du métal. Celle-ci peut parfois être altérée par le frottement ou, comme nous l’avons découvert par la suite en déposant sur le fauteuil un rehausseur en plastique pour enfant…

Et voici le résultat ! Ici elle est adoptée à l’unanimité

Notre semaine en images et petits bonheurs #157

Une semaine de reprise, une semaine où dès mardi j’avais déjà l’impression de ne pas avoir eu de vacances, une semaine à galérer avec le siphon de l’évier de la cuisine bouché et des vaisselles à faire dans la salle de bain, une semaine avec des hauts et des bas…
Une semaine à me dire qu’elles vont être longues toutes ces semaines qui nous séparent de nos vacances en août…

Et donc en images ça donne ça :

Aller voter en draisienne et trouver qu’elle devient vraiment petite…

Profiter jusqu’au dernier moment avec une jolie bataille d’eau et se demander lequel des deux a 4 ans…

Sortir la machine à coudre ;

Faire ses leçons…

Se dire que le printemps fut de courte durée et mettre un peu de couleur dans notre quotidien !

Profiter d’un vrai petit déjeuner, ne pas courir, prendre le temps… Loustique ayant passé la nuit chez son copain de classe ;

Récupérer notre Loustique et fêter ce premier weekend prolongé du mois de mai ;

Passer un chouette moment avec les copains, manger, boire et refaire le monde !

Que vous dire d’autre ? Je suis épuisée et ces prochaines semaines ne seront pas sans repos avec de grosses échéances au travail. On va essayer de profiter des ponts pour se faire un weekend prolongé et souffler un peu !
Qu’avez-vous prévu en ce long weekend ? Ici ce sera piscine aujourd’hui et pour demain… rien… c’est bien aussi rien non ?

Je vous souhaite une bien jolie semaine !

***

Quelques petits bonheurs en mots et en images pour ma copine Coralie

***

Et cette semaine sur le blog je vous ai parlé de la box Rozyli, je vous ai présenté une jolie pépite avec les sept petits grognons et je vous ai emmené découvrir l’escalade avec Hapik

Grimper avec Hapik

La semaine dernière, nous avons profiter des vacances pour tester Hapik.

20170420_104552

Nul n’est sensé ignorer la loi de la gravité

Proverbe Hapik

Hapik c’est quoi ?

Un tout nouveau concept à mi chemin entre le mur d’escalade, le terrain de jeu et le parcours d’accrobranche. Pour le moment seuls trois centres sont ouverts en France : Grenoble, Caen et Mulhouse mais Hapik ne compte pas s’arrêter là.

Hapik c’est pour qui ?

Hapik s’adresse à tous à partir de 4 ans, en famille, entre amis, en solo ou en groupe.

Hapik c’est comment ?

Sur 250m² vous découvrez différents « murs » aux prises et thématiques variées. Il y en a pour tous les goûts, du plus simple au plus compliqué mais tout en peps, couleur et bonne humeur. Loin des murs d’escalade classiques, ici c’est le côté ludique qui prime.

A 11h jeudi dernier nous étions donc au rendez-vous avec un Loustique énervé qui voulait grimper direct !
Après avoir enfilé un baudrier adapté à la taille de Loustique, l’équipe a le droit à un petit briefing explicatif des consignes : chaque participant choisi un mur et lève la main pour être assuré par un moniteur. Dès qu’il est assuré il peut grimper à sa guise et redescendre autant de fois qu’il le souhaite.
Arrivé à la hauteur souhaitée le grimpeur se jette en arrière et le système d’auto-assurage permet une descente en toute sécurité. Une fois sur le plancher des vaches il lève à nouveau la main pour être dés-assuré.

Pour commencer, Loustique s’est entrainé à grimper quelques prises et se jeter en arrière pour apprendre à descendre en toute confiance.
Peu à peu il a pris de l’assurance et enchaînait les murs. Les différents murs sont adaptés aux capacités de chacun et ont des thématiques et prises différentes : le gros fromage, les pixels et même un mûr en réalité augmenté… bref tout est fait pour varier les plaisirs.
Les moniteurs sont là pour rassurer, guider et conseiller. Par moment ils positionnent de petits jouets en hauteur pour motiver les enfants à grimper toujours plus haut jusqu’à aller appuyer sur le buzzer rouge situé tout en haut.

C’était une grande première pour Loustique, du haut de ses 4 ans et quelques mois je le pensais un peu petit mais connaissant mon petit débrouillard je savais que l’activité lui plairait.
J’ai été agréablement surprise par la volonté et la persévérance de mon Loustique qui a passé toute l’heure à grimper, tester, essayer de nouveaux chemins…
A un moment, il nous a fait remarquer qu’il « n’avait plus de muscle » mais peu importe, il a continué sans vouloir se reposer.

Un petit espace cafétéria permet aux sportifs de se ressourcer et aux parents qui le souhaitent de prendre un verre en attendant leur progéniture…

Hapik propose également d’autres concepts :

  • les séances libres (comme nous avons réalisé)
  • les anniversaires : 1h d’escalade et 1h de goûter
  • des stages à la semaine
  • une privatisation du lieu pour différents événements (enterrements de vie de jeune homme ou jeune fille, séminaires…)
Hapik
Décathlon Mondeville - Les Carandes - 14120 MONDEVILLE
www.hapik.fr

Les sept petits grognons

Les semaines passent, ma bibliothèque (ou plutôt celle de Loustique) se remplit de chouettes livres et je me rend compte que ça fait un moment que je ne vous les avais pas partagé !

Aujourd’hui je voulais vous parler d’une nouvelle mention « pépite » pour un livre d’Estelle Meens. Pendant ses dernières vacances en Belgique, Loustique a rapporté un nouveau livre offert par ses arrières-grands-parents : Les sept petits grognons. Nous en sommes tous les deux fans !

Je ne sais pas vous mais moi je suis du matin, de bonne humeur dès le réveil ! et bien c’est la même chose pour la maman des sept petits grognons.
Tous les matins elle réveille en chantonnant ses sept petits garçons, elle les habille toujours en chantonnant et leur prépare un bon petit déjeuner.  Et tous les matins, ses sept petits garçons bougonnent, grognent, se chamaillent ou font la tête.
Mais voilà, un matin c’est maman qui se réveille de mauvaise humeur…

C’est l’heure ! Debout, réveillez-vous ! Je suis de mauvais poil, et là c’est moi qui râle !

Mon avis :

Une histoire qui colle à la réalité de maman, ou en tout cas à ma réalité de maman (sauf qu’en réalité je n’ai pas sept enfants mais un seul et c’est déjà beaucoup…)
Un livre pour expliquer aux enfants qu’une maman n’est pas toujours au top, qu’une maman peut être grognon, de mauvaise humeur, crier… mais qu’elle n’en reste pas moins remplie d’amour pour ses enfants.
Et que dire des illustrations à la fois pétillantes et douces comme ces sept grognons.

Retrouvez mes précédentes chroniques sur les livres d’Estelle MEENS :
Les folles journées de maman

La baguette magique

C’est moi le chef

Les sept petits grognons - Sylvie de Mathuisieulx et Estelle Meens
Éditions Mijade

***

C’était ma 71e participation aux rendez-vous lecture du mercredi de Yolina du blog Devine qui vient bloguer