Par la fenêtre de mon salon

Un rendez-vous hebdomadaire proposé par Croque Madame et Alice. Un lundi pour papoter, échanger, partager, bloguer et surtout découvrir d’autres univers !

Cette semaine, je ne sèche pas et je reviens avec le thème : « Dans le ciel (nuages, cerf-volants, étoiles filantes, pleine lune, couchers de soleil…)« .

Je dois quand même avouer que je n’ai pas vraiment « séché » la semaine dernière, l’article est prêt mais je n’ai jamais réussi à appuyer sur le bouton « publier ». Peut-être car quelques mois après avoir failli perdre celle qui nous a mis au monde, j’ai eu du mal à parler de fratrie… car dans ces moments là on est heureux de pouvoir compter sur eux…

Allez, revenons à nos moutons… ou plutôt à notre ciel !

Plus de 11 ans dans cet appartement, 11 ans avec la vue sur les arbres, quelques maisons et l’église de Venoix, 11 ans à admirer et photographier régulièrement le ciel. Même s’il y a eu moins de photos ces derniers temps, les arbres ont poussé…

Et depuis quelques années, prendre le temps d’observer le ciel au dessus de nos têtes avec Loustique. Apprendre à rêver, imaginer des bestioles toutes plus mystérieuses et bizarres les unes que les autres… Car dans ce monde où l’on passe notre temps à courir après le temps, il est bon de le prendre justement ce temps…
Et d’ici peu, ce sera un autre ciel, enfin une autre vue que nous apprendrons à aimer…

Et toi ressemble à quoi ton ciel ?

Notre semaine en images et petits bonheurs #123

Que dire ? les semaines se suivent et se ressemblent ! je vis cartons, je dors cartons, je rêve carton… bref ma maison est en carton encore pour quelques semaines. Mais ça avance plutôt bien et c’est le principal. Et puis il faut voir le bon côté des choses, déménager c’est l’occasion de faire un énorme tris dans nos affaires.

Une chose est certaine, nous sommes complétement crevés, le mois d’octobre approche et il va être plus que chargé : enterrement de vie de garçon et jeune fille de nos meilleurs potes, déménagement, mariage… Bref je ne sais pas comment nous allons terminer le mois… sur les rotules certainement !

Je suis peu présente sur le blog ces derniers temps et j’en suis désolée mais entre le déménagement qui se profile et la gestion du quotidien j’avoue que ce n’est pas simple. J’ai pourtant plein de choses à raconter… ça attendra ne m’en voulez pas…

Et en images, ça donne ça :

Profiter d’un éclaircie pour une escapade au Festival « Cidre et Dragon » que nous adorons. J’espère vous en parler très vite si Mr Pixels se dépêche de me passer ses photos…

Découvrir les bandes dessinées de papa ;

Se défouler à la zumba et attendre avec impatience la prochaine semaine !

Retrouver nos habitudes et l’emmener à l’école le vendredi matin… même si c’est difficile d’arriver à l’heure ensuite, la circulation est dense en ce moment ! Mais Loustique en a besoin et je ne raterai contre rien au monde notre rendez-vous…

Recevoir la fameuse Box de Pandore gagnée chez Yolina, Loustique est aux anges ! Merci !

Profiter, souffler une heure et prendre du temps pour moi ! J’en avais bien besoin ! Encore merci Julie pour ce chouette cadeau d’anniversaire qui m’a fait un bien fou.

Octobre arrive à grands pas… on décompte les jours, on cartonne, on trie, on range…
Je vous souhaite une belle semaine à tous !

***

Quelques petits bonheurs en mots et en images pour ma copine Coralie

***

Et cette semaine sur le blog il a été question de lecture avec un chouette livre sur l’espace et des témoignages sur le rôle d’aidant

Des vies (presque) comme les autres

En ce journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, j’avais envie de vous parler un peu de moi et de mon métier… enfin plus exactement j’avais envie de vous parler d’eux.
Ils sont près de 3 millions, ils ne sont pas rémunérés pour le travail qu’ils effectuent chaque jour, ils n’ont pas de jour de repos ou de vacances, ils sont parfois seuls et isolés, ils côtoient la souffrance, l’agressivité, les troubles de mémoire… Ils sont mari, fille, cousine, neveu, belle-fille… Et ils ont tous un point commun : la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer touche 900 000 personnes en France mais au delà des malades ce sont des familles entières qui vivent au quotidien la maladie. Eux, on les appelle « aidant ». Moi, je les rencontre le plus souvent à un moment charnière et douloureux. Quand ils n’ont plus d’autre choix que de nous confier leur proche. Décision qui entraîne frustration, souffrance, culpabilité, questionnement…
Difficile de comprendre ce qui se passe par la tête de ses aidants, difficile d’imaginer toute cette souffrance. Régulièrement j’organise des groupes de parole à destination de ces familles afin d’échanger, d’évacuer et surtout d’essayer de comprendre la maladie. Au delà d’un simple temps de parole c’est avant tout un moment d’échange avec d’autres personnes ayant un vécu similaire.

Car parfois les paroles d’aidants et le partage d’expérience soignent plus que les paroles de soignants ou de thérapeutes…

Des vies (presque) ordinaires retrace les parcours de Clotilde et Victor les parents de Caroline, victime d’un accident de la route, de Michel qui s’occupe de son épouse atteinte de la maladie de Parkinson, d’Évelyne dont le fils est porteur d’un spina-bifida, de Caroline et Nathalie dont les parents sont atteints de pathologies neurodégénératives, d’Odile qui s’occupe de son fils autiste et de Marie-Thérèse membre d’une association d’aide aux aidants en difficulté.
Comment traverser les embûches qui se dressent devant nous quand on devient aidant ? Comment concilier son rôle d’aidant et sa vie professionnelle ? Comment aider tous en conservant sa place de mari ou de fille ? Comment réagir face aux troubles cognitifs de notre proche ? Que faire face à la dépendance ? Où trouver de l’aide, une écoute ?
6 témoignages, 6 parcours différents, 6 maladies différentes et pourtant tellement de points communs.

Un livre qui rejoint ma bibliothèque à la maison de retraite et que je n’hésiterais pas à confier à mes collègues et familles que je rencontre.

Des vies (presque) ordinaires - Paroles d'aidants de Blandine Bricka
Les Éditons de l'Atelier 
Dès demain en librairie
Livre offert – Merci !

Coucou l’espace – Chut les enfants lisent #68

Depuis quelques temps, Loustique commence à s’intéresser au ciel au dessus de sa tête, à l’espace, aux planètes et encore plus à la lune. Depuis qu’il a découvert le livre Coucou l’espace, c’est bien simple il ne le quitte plus. Il faut dire que le livre est attractif même pour les plus petits : des fenêtres à ouvrir, es illustrations colorées et de nombreuses informations.

Loustique adore tourner les pages, soulever les volets pour en découvrir toujours plus sur l’espace et l’exploration spatiale. Tout y est abordé : du décollage à la station spatiale, en passant par la combinaison du cosmonaute, au planètes et même aux petits hommes verts…

Mon avis :

Un livre simple et ludique pour répondre aux questions des petits curieux sur l’espace. Le livre est complet et accessible aux plus petits.
Les illustrations colorées et détaillées accompagnent parfaitement le récit.

Un indispensable pour les petits cosmonautes en herbe !

Coucou l'espace
Éditions Usborne
livre offert – Merci !

***

C’était ma participation aux rendez-vous lecture du mercredi de Yolina du blog Devine qui vient bloguer

Notre semaine en images et petits bonheurs #122

Une semaine passée à courir, entre le travail, les cartons et la gestion du quotidien… un petit peu chaud d’être sur tous les fronts. Nous sommes tendus, nerveux, fatigués et l’ambiance s’en ressent. Vivement que tout soit terminé !

Cette semaine nous avons aussi dit au revoir à tata Petite Boulette qui s’en va poursuivre ses études deux ans en Belgique… Je sais bien que ce n’est qu’un « au revoir » et que ce n’est pas très loin mais mon petit cœur de grande sœur en a pris un coup. Et Loustique était également tout triste de découvrir sur son calendrier que nous ne la reverrons pas avant un bon moment.

Quelques petites images pour illustrer cette semaine :

Profiter de notre sortie dominicale au marché pour admirer et rêver devant les voiliers de la Normandy Channel Race.

S’aérer et courir après la draisienne.

Être vraiment très fatigué et s’endormir sur le canapé, un soir alors que nous faisons des cartons…

Souffler le temps d’un midi avant d’y retourner… et une journée particulièrement difficile au travail.

Reprendre le chemin de la Zumba et maudire les apéritifs de cet été !

Prendre le temps de lire des livres avant d’aller à l’école.

Ranger toutes ses petites affaires dans des cartons et avoir la boule au ventre…

Voilà pour notre semaine et je pense que les suivantes lui ressembleront beaucoup !
Bonne nouvelle semaine à tous.

***

Quelques petits bonheurs en mots et en images pour ma copine Coralie

***

Et cette semaine sur le blog il a été question de nos projets et d’un magnifique livre coup de cœur que nous lisons et relisons

Quand on parle du loup… – Chut les enfants lisent #67

C’est une véritable petite pépite que je vous présente aujourd’hui ! Un coup de cœur pour toute la famille. Ça me plaît d’autant plus que ce sont les arrières grands-parents de Loustique qui le lui ont offert au début des vacances. C’est bien simple, nous l’avons tellement lu qu’après trois semaines Loustique le connaissait par cœur !

Quand on parle du loup…

C’est mercredi et le mercredi papa bouc prépare un gâteau, fait des lessive et surtout s’occupe de Violette et Oscar. Aujourd’hui, les enfants ont choisi de lire un livre de loup ! Ils se réjouissent à l’idée de frissonner de peur. Papa s’inquiète un peu mais commence la lecture… Au fur et à mesure des pages la peur monte, les enfants se cachent et sursautent au moindre bruit dans la maison. Papa est obligé de vérifier la bonne fermeture de la porte, de raccrocher un volet… Et termine même sur le toit en sentant une odeur de fumée… Le loup aurait mis le feu à la maison ? Oups… le gâteau !

Et puis c’est bien connu :

Tout ça n’est qu’une histoire, rien qu’une histoire.

Notre avis

J’ai avant tout craqué pour les sublimes illustrations : les personnages ont une bonne bouille, les couleurs sont chatoyantes et les émotions des personnages sont parfaitement représentées.  C’est bien simples, on croirait presque qu’ils existent pour de vrai.

L’atmosphère du livre est parfaitement retranscrite, on frissonne en même temps que les chevreaux. Loustique nous a demandé de le lire, de le relire, partagé entre le plaisir de frissonner et une toute petite peur…
J’aime beaucoup retrouver une ambiance de polar dans un livre pour enfant. Mais je vous rassure ce n’est pas un livre d’horreur hein. Il joue simplement sur le fait que les enfants adorent les histoires de loup même si celles-ci leurs font « un tout tit peu peur maman« .

Et pour une fois… le héro attachant de ce livre est un papa (qui s’occupe des enfants et des tâches ménagères qui plus est). Et bien je l’aime bien moi ce papa bouc !

Quand on parle du loup... Véronique Caplain & Grégoire Mabire
Éditions Mijade

***

C’était ma participation aux rendez-vous lecture du mercredi de Yolina du blog Devine qui vient bloguer

Quand les Pixels décident de changer de vie

Un rendez-vous hebdomadaire proposé par Croque Madame et Alice. Un lundi pour papoter, échanger, partager, bloguer et surtout découvrir d’autres univers !

Aujourd’hui il est question du « grand jour, celui qui a changé votre vie« . Alors j’aurai pu vous parler de ma rencontre avec Mr Pixels mais surtout de la naissance de Loustique et ce jour qui a complétement bouleversé nos vies… Mais j’en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog et j’avais plutôt envie de vous parler de nos projets.

Car il y a quelques temps nous avons fait un choix qui va changer nos vies à tous les trois : dans un peu plus d’un mois nous déménageons. Nous quittons notre appartement situé à 5 minutes du centre ville de Caen et que nous habitons depuis plus de 10 ans pour une maison… un peu plus loin…

Pas toujours simple pour les citadins que nous sommes d’envisager ce changement de vie. Nous parlions depuis un moment de vendre notre appartement qui commence à devenir petit pour nous trois et surtout pour nos passions respectives. Et puis nous avions envie de voir Loustique courir dans un jardin sans avoir à aller au parc à chaque fois… Mais d’un autre côté nous adorons notre quartier et notre vie de quartier : être en centre ville mais profiter du calme, avoir tous les commerces au pied de l’appartement, pouvoir aller à l’école de Loustique à pied et Mr Pixels a aussi la chance de pouvoir aller au travail à pied.
Les maisons en vente dans notre quartier sont rares, elles partent souvent comme des petits pains et sont généralement « dans leur jus »… La plupart que nous avons visité ont arrêté de vivre dans les années 70 ce qui implique également de gros travaux. Sans compter les impôts locaux et foncier qui à Caen explosent (d’autant plus dans notre quartier).

Il a donc fallu se rendre à l’évidence et cheminer dans notre projet : nous allons quitter Caen et notre quartier que nous aimons tant.

Mais pas question de s’asseoir sur tous nos critères, nous voulions une maison avec 3 chambres et un bureau, une belle pièce à vivre, un espace pour rénover mes meubles et un petit jardin. Nous la rêvions lumineuse et pourquoi pas en pierre de Caen. Mais là aussi pas facile de tout concilier. Les maisons anciennes à proximité de Caen sont rares (Caen et sa région ont beaucoup souffert des bombardements) et les travaux pour agrandir et faire entrer la lumière étaient parfois un peu ambitieux… notamment avec un presque quatre ans dans les pattes. Nous avons pris notre temps et visité de nombreux biens… trop petits, trop de travaux, trop mal foutus, trop inondables, trop proches de l’aéroport ou d’une grande route, trop perdu au milieu de nul part…

Et puis nous avons poussé la porte d’une jolie maison en impasse dans un village à la périphérie de Caen… Alors oui ce n’est pas une maison en pierre, elle a une dizaine d’années mais elle est lumineuse, il y a de l’espace, du potentiel et je sais que nous y serons bien.

Alors voilà, dans un peu plus d’un mois maintenant la famille Pixels changera de vie !